Qu’est-ce et Qui se trame ?

Tracer des gestes dans l’espace à l’aide d’un pistolet à colle. Les  gestes sont matérialisés par la production d’une variété de lignes (il y a une corrélation entre la vitesse du geste et la qualité de la ligne). Les lignes forment une texture volumique constituée de plein et de vide (10 g de matière/m3). La texture, où la frontière entre le dehors et le dedans reste incertaine, est appelée membrane. Elle résonne avec les éléments et les territoires investis.

Tracer des mouvements dans l’espace à l’aide d’un corps. À son tour, la membrane est investie par le corps en mouvement, elle devient son terrain de jeu. Un jeu d’écho, d’approche, d’appréhension, d’exploration, d’appropriation, et enfin de déconstruction.

De cet événement, il nous reste une boule de matière au poids précis. C’est seulement à la fin de chaque performance que l’on pourra dire :

Qu’est-ce et qui se trame ? xxx grammes de matière.

Performance Tramage texture par Ridha Dhib et Elisabeth Celle pour l’ouverture de la Mostra “Profile”. Espace d’art contemporain En Plein Air, Pinerolo, Italie. 1er septembre 2012.

Les photos c’est par ici

Publicités

Code and link

Une projection, un tableau, des codes et des liens.

La vidéo montre un enchaînement d’une sélection de 25 portraits extraits d’une performance sur Facebook appelée « Amis Facebook ».

Le tableau de 100 X 100 cm se compose des 25 codes QR représentant les portraits.

Les personnes disposant d’un smartphone et d’une application QR pourront consulter, « liker » et commenter les portraits sources directement dans leur contexte sur Facebook. Il suffit de flasher les codes QR sur le tableau pour être renvoyé aux portraits respectifs sur Facebook.

Portrait projeté, portrait codé, et portrait relié à son identité et sa virtualité.

portrait, Facebook, performance, installation, Italie, code QR, Pinerolo,

portrait, Facebook, performance, installation, Italie, code QR, Pinerolo,

La vidéo c’est par ici

Ce travail a été présenté dans le cadre de l’exposition « Profile » au Centre d’art contemporain « En Plein Air » à Pinerolo, Province de Turin, Italie 

Ligne abstraite

« On n’est plus qu’une ligne abstraite, comme une flèche qui traverse le vide. »

Mille Plateaux, G. Deleuze – F. Guattari

Tout d’abord, repérer les grilles d’aération.
Puis répertorier et cartographier les grilles qui ont du souffle.
En choisir une et organiser une action en deux temps :
Phase A : tramer une membrane sur cette grille en s’appuyant sur son souffle.
Obtenir un volume gonflé d’air d’une densité de 10g/m3 environ.
Phase B : improviser en mouvement dans le volume ainsi créé, explorer et défaire la membrane, puis disparaître.
Cette TAZ – Zone Autonome Temporaire – se limite dans l’espace à la grille, et dans le temps, à l’action nécessaire pour faire et défaire la membrane. En revanche, les traces de cette intervention se perpétueront sur la carte TAZ(s) qui devient ainsi un nouveau territoire autonome.

ligne-TAZ1.gif

Grille 1 Place Baudoyer 75004 Paris

ligne-TAZ2.gif

« Si la TAZ est un campement nomade, alors le Web est le pourvoyeur des chants épiques, des généalogies et des légendes de la tribu; il a en mémoire les routes secrètes des caravanes et les chemins d’embuscade qui assurent la fluidité de l’économie tribale; il contient même certaines des routes à suivre et certains rêves qui seront vécus comme autant de signes et d’augures. » Hakim Bey